Bienvenue chez CENTURY 21 Immobilière les Châteaux, Agence immobilière SELESTAT 67600

Festival Décibulles Du Vendredi 12 Juillet 2019 au Dimanche 14 Juillet 2019

Publiée le 08/07/2019

Bernard Lavilliers, Calypso Rose, Dionysos, Gaëtan Roussel et beaucoup d’autres vont se côtoyer dans la verdure du Val de Villé pour trois jours de musique et de fête, lors du Festival Décibulles à Neuve-Eglise.

Fondé en 1992 par un groupe d'amis, le festival Décibulles avait pour vocation première d'animer la vallée autour de la musique et de la dégustation de bières : les décibels et les bulles. En passant de 700 festivaliers lors de la première édition à plus de 25 000 personnes ces dernières années, le festival de Neuve Eglise a fait du chemin. C'est aujourd'hui le plus grand festival de musiques actuelles en plein air d'Alsace et l'un des événements les plus populaires du Grand Est.

Festival Décibulles 2019 : la programmation

La scène musicale française se retrouve chaque année représentée à Neuve-Eglise dans toute sa diversité... Et cette 26e édition en offre, cette fois encore, un beau panorama.
Vendredi 12 juillet, l’accent est plutôt mis sur certains des noms qui ont émergé ces dernières années. Thérapie Taxi fait figure de sensation du moment avec sa pop fraîche aux textes provocateurs et désabusés. Plus littéraires, Feu! Chatterton prouve avec panache que rock ardent et langue précieuse, et vice-versa, peuvent faire bon ménage. Caballero & Jeanjass nous indique le renouveau du rap français pourrait bien passer par la Belgique, à moins que ce ne soit par la pop-culture tendance hippy avec Kikesa. Les amateurs de rock pur et dur en auront aussi pour leur grade avec The Flouk’s et Truckks, tandis que l’intrigant Vladimir Cauchemar s’y colle pour l’electro.

Varièt’, death-metal et groove !

Samedi 13 juillet, certains des grands noms du pop-rock français se donnent rendez-vous au pied des Vosges. Citons d’abord Gaëtan Roussel, le meneur de Louise Attaque qui s’est, sans difficulté, fait un nom en solo. Dionysos revient sur scène, son terrain de jeu, après plusieurs années d’absence. Quelques extraits d’un nouvel album à paraître à la rentrée sont à prévoir entre les tubes. Le retour de No One Is Innocent, groupe emblématique de la scène rock « fusion », s’avère lui aussi gagnant. La découverte de la soirée, c’est sûrement Polo & Pan, un duo qui cartonne avec des rythmes electro-tropicaux solaires... Notons encore les reprises varièt’ façon electro de Bon Entendeur, le punk-rock de Johnny Mafia ou même le death metal de Warkunt.
Le dimanche 14 juillet s’annonce comme la journée la plus « grand public » du festival, avec en tête d’affiche l’inoxydable baroudeur de la chanson française qu’est Bernard Lavilliers. La reine du calypso, Calypso Rose, vient promener ses 79 étés rayonnants à Neuve-Eglise. On salue aussi le retour du hip-hop funky de Hocus Pocus, mais aussi l’electro-groove de Deluxe, la soul intemporelle de Kimberose et celle, plus expérimentale, de Hewa.

La liste est déjà belle, mais il faut y ajouter les spectacles de rue et les impromptus musicaux barrés ou festifs qui ne manquent jamais d’égayer le site. Décibulles, c’est aussi un rendez-vous phare pour les amateurs de bière - 36 variétés artisanales sont à tester - un camping réputé, une restauration variée, des navettes gratuites depuis Sélestat... Hopla, ça mérite bien de s’aventurer dans le 6-7 ! 

Notre actualité